Marikiki

lundi 25 juillet 2016

Inspiration...#186

WONDERLAND...

166

167

168

169

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


lundi 18 juillet 2016

Inspiration...#185

LIGHT BLUE...

74

75

76

77

78

79

80

81

82

83

84

85

86

87

88

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 11 juillet 2016

Inspiration...#184

DERRIERE LA PORTE DE L'ATELIER...

161

162

163

164

165

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 4 juillet 2016

Inspiration...#183

HARD PINK !!!

65

66

67

68

69

70

71

72

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 3 juillet 2016

Mais où ai-je la tête...???

( Pas dans mon caddie...en rapport avec les photos de mon dernier post )

Comme tu as pu le remarquer, si tu es un lecteur ou une lectrice assidue du KiKi, y'a plus beaucoup de photos de mes réalisations perso. C'est parce que j'ai oublié de te dire que j'ai ouvert une boutique sur LITTLE MARKET !!!!

Alors j'ai surtout cousu des accessoires afin d'alimenter mon espace. Et  ça a l'air de rien, mais tenir un blog, avoir une boutique en ligne,  ça demande beaucoup de travail et de temps passé sur l'ordinateur en amont : faire des photos potables, les retravailler sur Photoshop, préparer des posts, des affiches de pub, des affiches de soldes...Et relier tout ça sur Facebook !!!

Alors si tu veux venir me voir, c'est ici

LE K DU KIKI sur Little Market

Et si tu ne traînes pas sur Facebook, voilà ce que tu as râté !

01 Apéro 01

02 Apéro 02

03 Apéro 03

04 Apéro 04

05 Apéro 05

06 fête des mères 01

07 fête des mères 02

08 fête des mères 03

09 fête des mères 04

10 Promotions été 2016

Promis, je vais te tenir au courant des nouveautés plus régulièrement ! En attendant, en ce moment c'est les soldes !!! Profites-en !


vendredi 1 juillet 2016

Le caddie de la ménagère se refait une beauté...

 COUCOU !!! C'est encore moi !!!

J'ai profité du rayon de soleil qui s'était aventuré un dimanche après-midi pour faire le shooting de ma robe Jackie O et tant qu'on était dans le vintage, l'occasion était parfaite pour te montrer le lifting de mon caddie ...

Caddie 01

J'ai pas pu jouer à AVANT / APRES parce que j'ai décidé sur un coup de tête ce projet couture et qu'en deux temps, trois mouvements, j'avais déjà désossé la bête. Bon, la seconde d'après je me suis dit " MERD..., j'ai pas fait de photo !!!" Puis j'ai regardé par la fenêtre et j'ai vu l'eau qui ruisselait sur les vitres...Je vais quand même pas aller faire des photos sous la pluie...

Caddie 02

Mais quand même, je reviens de loin avec ce caddie...Pour l'histoire, je l'ai acheté en Angleterre il y a bien 10 ans. Enceinte du mini-mec et n'ayant pas de voiture, les courses ont vite été un problème : d'où l'achat d'un caddie !!! Et il y a 10 ans, c'était pas redevenu tendance. Donc le mien était very british : une toile enduite bleue-marine avec un imprimé tartan vert écossais, rouge et beigeâtre. Quand je suis rentrée en France, j'ai vu fleurir de jolis caddies colorés et je me suis dit que j'allais refaire le mien. Puis les années ont passé...Jusqu'à ce que je tombe dessus à la cave et que je décide de le relooker là-maintenant ! Parce que c'est bien pratique, un caddie. Et qu'à Conflans, on a un marché par jour...

Caddie 03

Caddie 04

Caddie 05

Caddie 06

Caddie 07

Caddie 08

Alors ma Vosgienne reconnaîtra le coton imprimé que j'ai utilisé pour la doublure : des pivoines stylisées, type papier peint japonais que j'affectionne particulièrement. Et pour que mes courses ne mouillent pas ( c'est pas bon le pain à l'eau...), j'ai réalisé l'extérieur dans une toile enduite achetée en rouleau de 3 mètre à CASA ( pour info, ces rouleaux sont très sympas, avec des imprimés tendances et pour 9 euros les 3 mètres ). Hyper girly en rose cochon à pois, mon caddie est devenu transgenre !

Pour la réalisation, rien de compliqué : je me suis servie des morceaux du vieux modèle comme gabarit. J'ai gardé la petite poche au dos, bien pratique pour mettre les clés et le porte-monnaie.

La semaine prochaine, je vous présente mon nouvel aspirateur...( nan mais ça va pas !!!)

Caddie 09

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 28 juin 2016

Désespérément Old Fashion....

Pas facile de trouver 5 minutes pour coudre UN des millions de projets couture qui s'empillent sur le coin de mon bureau...Mais j'y arrive quand même : pas question de se laisser envahir par la monotonie des tâches quotidiennes !

Non mais !

En même temps, je te dis ça et la première chose de je couds c'est une robe vintage ! A force d'être cloîtrée à la maison, je régresse ... Et c'est là tout le paradoxe du KiKi : j'adore la mode des années d'après guerre !!! C'était hyper féminin, hyper sexy et c'était une mode qui acceptait "les imperfections des corps" : attention, j'entends par là que les fesses, les ventres et les seins avaient leur place à l'intérrieur des vêtements...Tu seras d'accord ou pas mais aujourd'hui, à moins d'être une planche à pain, pas facile de caser ses bourrelets, malgré le strech !!!

Voilà, ça, c'est dit !

Donc je suis une vraie adoratrice des jupes crayons fendues, des robes-manteaux ceinturées, des décolletés pigeonnants, des chaussures à brides, des combinaisons en soie sous les robes, des culottes à frou-frou...et vivement qu'on se remette à porter des chapeaux et des gants !!! D'ailleurs, même les hommes étaient bien fringués : c'est vrai, c'est sexy les bretelles et les neuds pap' !

Tu te dis que j'ai trouvé une machine à remonter le temps et que je suis allée me perdre dans les années 50...Pas loin ! En fait, j'ai dévoré les 3 saisons de Masters of sex ( là, toi qui me connais, tu t'esclaffes et tu te dis que ça ne t'étonnes pas...Dur d'être à la hauteur de sa réputation !!!). Et donc, outre l'histoire passionnante de 2 chercheurs américains après la seconde guerre qui élaborre une étude sur le sexe et le plaisir ( c'est moi où il fait chaud là ???), j'ai buggé sur les tenues des actrices....Je t' ai fait un petit pannel, c'est tout de suite-maintenant !

MOS 01

MOS 02

Et j'ai donc fait une fixette : je veux me faire une robe rétro !!! Au départ, et vu le temps que nous avons eu..., j'ai eu envie d'une robe-manteau en lainage. Puis, j'ai été contraint de ranger l'atelier. Là, je fais une petite parenthèse pour te raconter ma vie ( et même si tu t'en fous, t'as pas le choix, c'est KiKi qui commande !). Si tu vis au-dessus de la ligne Bordeaux-Lyon, tu as subis, toi aussi, le printemps pluvieux et maussade. C'est d'ailleurs pas fini et on dirait que l'été va être bien pourri...Et donc, toute cette pluie qui est tombée et qui s'est infiltrée dans les sols est remontée par le sol de mon atelier : du coup, murs humides et suintant, lino transpirant, et tissus qui moisissent gentiment sur l'étagère...Aux grands mots les grands moyens : une réorganisation de l'atelier ! J'ai du rangé mes tissus dans des boîtes ou sur les étagères Billy, essuyer le sol sous les meubles, etc...Mais le pire ( et ce n'est pas finit !), c'est l'invasion des perces-oreilles dans les montants de ma porte !!!! Beurkkkk ! A chaque fois que j'ouvre la porte, j'ai une pluie de bêbêttes qui tombent et qui grouillent : je dois faire la chasse avant d'entrer...

Voilà, tu sais le pourquoi du comment. Et en rangeant mes livres, je suis tommbée sur les carnets de couture spécial vintage que j'avais achetés je sais même plus quand ( et que j'avais adoré mais oublié ). Et TOUS les modèles me plaisent dans ce livre. En classant mes tissus, j'ai découvert qu'il me restait des métrages de toile de coton fin, style chambray en jean bleu acier. Et là j'ai su ! Je vais coudre la robe Jackie O dans ce tissu et je vais mettre les 2 boutons rectangulaires très originaux que j'avais acheté à Granville il y a quelques années dans une boutique qui a fermé depuis.

Jackie 01

Jackie 02

La robe Jackie O est inspirée de la robe que Jackie Kennedy portait lors d'un voyage en Inde. La sienne était en soie avec un noeud-noeud à la ceinture. C'est devenue un classique de mode, d'ailleurs repris dans l'émission Cousu main de M6 la saison dernière. Dans le livre, le modèle est réalisé dans un coton imprimé et les boutons sont recouverts.

Pour une fois, j'ai pris le temps de faire une toile. Je ne voulais pas me retrouver avec une robe bof-bof. J'ai bien fait parce que même si il n'y avait pas de grands changements à faire, j'ai tout de même modifié quelques petites choses et du coup, elle tombe trop bien ma robe.

Allez j'arrête le blabla et je te la montre !

Jackie 03

Jackie 04

Jackie 05

Jackie 06

Jackie 07

Jackie 08

Jackie 09

Je supportes bien les voyages dans le passé, tu ne trouves pas ???

Alors, pour info, j'ai fait ce modèle en taille 38. Sur ma toile, j'ai fait les fronces sur la partie épaule dos mais franchement, ça n'apporte pas grand chose. Et pour moi qui ai des épaules étroites, c'était pas forcément joli tout ce tissu...J'ai d'ailleurs aussi réduit la longueur d'épaule et j'ai dégagé l'encolure que je trouvais trop ras du cou. J'ai descendu la couture côté sous les bras et donc redessiné l'emmanchure. J'ai eu la flemme de reprendre la découpe princesse car ça se comptait en millimètre et comme j'aimerai la refaire en lainage pour cet hiver avec des manches, j'aurai besoin d'aisance. J'ai aussi rentré la couture côté de la jupe de 1,5 cm sur le dos et le devant.

Sur l'idée que je me fais de ce modèle avec des manches pour l'hiver, je réduirai la valeur de fronces sur le devant, je lui ferai une fente au dos et les plis de la jupe dos seront plus grands et donc moins nombreux. Tu me suis ???

Je suis super contente de cette robe. Elle a beau être vintage, elle est aussi très actuelle avec ce choix de tissu. As-tu vu le clin d'oeil à la robe de Jackie Kennedy ??? Moi les noeuds, ils sont sur les boutons !!! Et puis j'ai monté mon zip invisible comme une pro ! Le verdict chez moi : mon mini-mec a adoré ( il voulait l'essayer !), mon homme aussi, l'ado a ouvert un oeil et levé un pouce...TOUT le monde aime !

Et toi ??? J'ai cherché des couseuses qui auraient tenté la réalisation de ce modèle mais je n'en ai trouvé qu'une...SNIFFF !!! Alors si toi aussi tu couds et que cette robe te tentes, tu peux te lancer, elle est pas difficile ( il manque quelques explications à mon goût pour les novices en couture mais si tu te lances, n'hésites pas à me contacter, j'assurerai la maintenance !).

J'arrête d'écrire, je sens que tu n'en peux plus...Promis, le prochain post couture sera plus court...mais encore vintage !!! 

A très vite !!!

lundi 27 juin 2016

Inspiration...#182

WELCOME AT THE CIRCUS...

155

156

157

158

159

160

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 20 juin 2016

Inspiration...#181

JAUNE...

95

96

97

98

99

100

101

102

103

104

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 13 juin 2016

Inspiration...#180

AT THE BALLET...

151

152

153

154

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 8 juin 2016

Inspiration...#179

SUMMER 2016

Meet you to the beach...#3

97

98

99

100

101

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 7 juin 2016

Inspiration...#178

SUMMER 2016

Meet you to the beach...#2

91

92

93

94

95

96

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 6 juin 2016

Inspiration...#177

SUMMER 2016

Meet you to the beach...#1

84

85

86

87

88

89

90

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 30 mai 2016

Inspiration...#176

 La patrie ou la mort !

Be a woman in war

Be strong, be free !

75

76

77

78

79

80

81

82

83

84

85

86

87

88

89

90

91

Inna Modja - Tombouctou 

Posté par Marikiki Couture à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 23 mai 2016

Inspiration...#175

 Il est pas bleu le ciel ce matin ???

Z'êtes sûres ???

86

87

88

89

90

91

92

93

94

95

Norah Jones - Chasing Pirates

Posté par Marikiki Couture à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

lundi 16 mai 2016

Comme dans les tableaux, du Douanier Rousseau....

En me penchant sur mon dernier post, je me suis rendue compte que la tendance cet été, en mode et en déco, c'est la forêt tropicale.

On trouve en-veux-tu, en-voilà des feuilles de palmier et de bananiers sur les tissus et les papiers peints. Mais aussi des perroquets multicolores, des ananas, des bananes, des fleurs de bananiers, des orchidées, des oiseaux de paradis, etc...

Bref, quand tu te balades sur la toile, t'as comme l'impression d'être dans un tableau du Douanier Rousseau...

Si-si, viens tu vas voir...

Planche Rousseau 01

Planche Rousseau 02

Planche Rousseau 03

Planche Rousseau 04

Planche Rousseau 05

Planche Rousseau 06

Planche Rousseau 07

Planche Rousseau 08

Planche Rousseau 09

Planche Rousseau 10

Planche Rousseau 11

Planche Rousseau 12

 

Allez, je résiste pas !!! On se refait la série en chantant...!!!

La Compagnie Creole - Vive Le Douanier Rousseau

Posté par Marikiki Couture à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 14 mai 2016

Un coup de cœur + une expo + un challenge = ...

Hé ! T'es là ???

Tant mieux parce que aujourd'hui, j'ai un coup de coeur à te faire partager.

Mes amis vosgiens ( je sais, c'est pas une sinécure mais on a les amis qu'on mérite ...) sont passés nous faire une petite visite début avril. Les Vosges à Paname !!! Bon on arrête de rire. Alors toi, je sais pas, mais moi, j'adore faire des trucs avec mes amis ( TITRE !!!) : une bonne bouffe, ouvrir de bonnes bouteilles, passer la soirée ( et la journée) à raconter tout et n'importe quoi du moment qu'on se bidonne comme des baleines...Et plus sérieusement, j'aime faire partager mes passions. Alors quand ma belle des champs m'a appelée pour s'inviter un week-end, j'ai décidé de les promener dans Paris et surtout de les emmener voir l'exposition consacrée au Douanier Rousseau au musée d'Orsay.

Pour l'anecdocte, mon homme avait posé sa journée pour être avec nous, il faisait un temps splendide et chaud et pour couronner le tout, nous sommes allés manger un pot-au-feu gargantuesques !!! OUI Axèle, à la même adresse que celui dévoré avec toi en janvier y'a 2 ans... Et comme je suis pas vache ( malgré que je sois de race normande ), je te file tout de suite l'adresse : Le Roi du Pot-Au-Feu, 34 rue Vignon, Paris 9ème .

Expo Douanier Rousseau 01

Voici l'introduction à l'exposition...

Peintre éminemment singulier, Henri Rousseau est un cas unique dans l'histoire de l'art européen. Son oeuvre s'inscrit pourtant dans son temps, au tournant du XXe siècle : en confrontant sa peinture à quelques-unes de ses sources d'inspiration, qui comptent l'académisme comme la nouvelle peinture, et aux oeuvres des artistes d'avant-garde l'ayant intronisé comme père de la modernité, Le Douanier Rousseau, L'innocence archaïque se veut une mise en lumière critique de son art autour d'une réflexion sur la notion d'archaïsme.
L'archaïsme est ainsi le fil conducteur entre les oeuvres de cette exposition, présentée une première fois au Palazzo Ducale de Venise en 2015, avant de rejoindre les salles du musée d'Orsay au printemps prochain. 

Les chefs-d'oeuvre d'Henri Rousseau des collections des musées d'Orsay et de l'Orangerie (de La Charmeuse de Serpents à La Noce) seront confrontés aux toiles prêtées par les plus prestigieuses institutions internationales. Des oeuvres de Seurat, Delaunay, Kandinsky ou Picasso mais aussi d'artistes méconnus permettront d'évoquer la richesse des liens qui se tissent autour du Douanier Rousseau, creuset d'une voie originale dans l'exploration de la modernité.

Expo Douanier Rousseau 02

Bon, je vais essayer de te la faire courte et pas trop lourde...Henri Rousseau est un peintre français du 19ème siècle. Sa peinture est rattachée au courant de l'art naïf. Il est né en 1844 à Laval, dans la Mayenne : ce qui déjà, à mes yeux, en fait un mec sympa ! C'est au lycée de Laval qu'il obtient un premier prix en dessin. Il va étudier le droit et va travailler quelques temps pour un avocat parisien comme commis : comme il va lui piquer de l'argent, il va faire un séjour en prison : normal ! Il y retournera vers la fin de sa vie, ayant trempé dans une sombre magouille d'argent...

Il n'a pas eu une vie très drôle. Marié une première fois en 1869 avec Clémence Boitard, ils ont  9 enfants dont 8 sont morts avant 1886. Quant à Clémence, elle décède en 1888 de la tuberculose. Quelques années plus tard, il épousera une veuve qui mourra avant lui.

Il débute sa carrière en 1872. Il est totalement autodidacte. En 1886, il participe pour la première fois au Salon des Indépendants. Il subit alors beaucoup de railleries et de moqueries de la part des critiques et d'une partie de ses congénères qui lui reprochent ses portraits de face, ses absences de perspectives, ses couleurs vives, sa naïveté et ses maladresses. Il va longtemps être considéré comme un peintre du dimanche, car il ne vit pas de sa peinture et doit travailler à côté pour vivre. Il aura beaucoup de petits boulots : cours de violon et de dessin, clerc de notaire, auteur de pièce de théâtre...

Pourtant, certains commencent à s'intéresser à lui comme Félix Vallotton, Alfred Jarry, André Derain et Henri Matisse. Ces amis de l'époque sont Robert Delaunay, Guillaume Apollinaire et Pablo Picasso. C'est Alfred Jarry qui lui donnera son surnom de douanier quand il apprendra que son ami occupe le poste de "gardien des contrôles et des circulations du vin et de l'alcool" à l'Octroi de Paris. Ce surnom sera beaucoup reprit par les critiques afin de se moquer de lui.

Il peint plus de 250 tableaux mais beaucoup sont perdus car il les donnepour payer ses dettes de blanchisseries, ses loyers...Ce n'est que 10 ans avant sa mort qu'il va commencer à vendre ses tableaux.

Il meurt à l'hôpital Necker de Paris, en 1910, à la suite d'une gangrène à la jambe. Sans le sous, il est inhumé dans la fosse commune de Bagneux. Le 12 octobre 1947, à l'initiative de l'Association des Amis de Henri Rousseau, ses restes sont transférés dans le jardin de la Perrine à Laval.

Expo Douanier Rousseau 03

Alors qu'est-ce-que j'aime chez Rousseau  à part la fameuse chanson de la Compagnie Créole : 

C'est une île perdue au milieu de l'océan,
Un jardin merveilleux, un spectacle permanent,
Comme dans les, {comme dans les}
Comme dans les, {comme dans les}
Comme dans les tableaux du Douanier Rousseau,
Y a des perroquets bleus qui boivent du lait d'coco,
Comme dans les tableaux du Douanier Rousseau,
Y a des poissons tropicaux
Pleins d' piquants sur le dos, oh oh, oh oh, oh oh...

STOP !!! Ca suffit maintenant !!! C'est pas malin, tout le monde l'a dans la tête pour le restant de la journée ( moi, il me faut la semaine pour m'en débarrasser...).

Regarder un tableau de Rousseau, c'est replonger direct dans le monde de l'enfance. C'est cette façon que l'on a, enfant, de dessiner les choses telles qu'on les voit et de faire correspondre cette image avec ce que l'on sait. Et c'est ainsi que Henri Rousseau abordait le dessin et la peinture. On a trouvé son style naïf, il est enfantin. Cet homme n'a jamais appris le dessin.  Ses armes, il les faites au musée du Louvres où il entre en obtenant une carte de copiste. Il n'a jamais appris la couleur. Il n'a pas voyagé. Ces oeuvres sortent toutes de son imagination où elles sont réinterprétées, revisitées.

Devant certaines toiles de grands peintres, merveilleusement excécutées, d'une précision d'horlogerie, où tout est bien huilée, de la perspective aux détails les plus infimes, je trouve que l'on se sent tout petit, écrasé par la perfection. Avec Rousseau, on a juste envie de ressortir ses crayons, pour le plaisir de dessiner, sans appréhender notre maladresse.

Expo Douanier Rousseau 04

Il a traité des sujets académiques comme les paysages et les portraits. Les paysages sont étranges car il n'y a aucune perspective. Et quand il y en a une, elle est décalée par rapport aux sujets. Du coup, tout y est plat et quasi sur un même plan. Homme de son époque, le choix de ses thèmes traités n'était pas très académique puisqu'il a peint beaucoup de détails en rapport avec l'industrie florissante : dirigeables, poteaux télégraphiques, Tour Eiffel, ponts métalliques, usines, etc...

Quant aux portraits, ils dérangeaient. Et j'avoue qu'ils sont surprenants...Les personnages y sont totalement inexpressifs. Et il est difficile, en ne s'attachant qu'aux visages, de reconnaître un homme d'une femme ou d'un enfant. Ils sont traités de face, remplissant tout le cadre. Les membres sont disproportionnés et les perspectives là encore, non respectées. Le décor est mis sur le même plan que le personnage, il n'y a pas de jeu d'ombre et de lumière, donc toute l'image est écrasée, lourde...

Expo Douanier Rousseau 05

Tigre dans la tempête

C'est avec ce tableau que Henri Rousseau commencera à être apprécier au Salon des Indépendants de 1891. Il va suciter l'admiration et la surprise par " l'utilisation de plus de 30 nuances de vert et des forêts inextricables où se mèlent sans soucis de vraissemblance le houx, le cactus, le paulownia, le marronnier, l'acacia, le lotus ou le cocotier..."

C'est le début d'une série de jungles imaginaires, peintes d'après ses visites au jardin d'acclimatation, au jardin des plantes et de la lecture de revues botaniques de l'époque. Rousseau n'a jamais voyagé et ces forêts sont pures imagination. C'est pour cette raison que je les trouve magnifiques : par leur côté luxiriant et féérique. Il va représenter beaucoup de scènes de chasse où de grands félins attaquent leurs proies.

Il y a aussi une très belle série de singes farceurs, inspirés des primates de la ménagerie du jardin d'acclimatation. Ce qui est surprenant, c'est que si on compare les attitudes de ces singes avec les portraits qu'il a peint, ces derniers sont dotés de beaucoup d'humanité : certains sourient, d'autres ont l'air en colère.

Expo Douanier Rousseau 06

Expo Douanier Rousseau 07

Expo Douanier Rousseau 08

Les derniers tableaux de cette série de jungles présentent des personnages en harmonie avec la nature, comme avec la " charmeuse de serpent" ci-dessous. Une sorte de Eve dans un paradis tropical...Ce que je trouve poétique dans cette image, c'est le fait d'avoir représenté un paysage de nuit, sous la lune, et que tout est éclairé comme en plein jour...

Expo Douanier Rousseau 09

Expo Douanier Rousseau 10

Expo Douanier Rousseau 11

Expo Douanier Rousseau 12

Expo Douanier Rousseau 13

Expo Douanier Rousseau 14

Alors voilà ! Tu sais pourquoi j'aime le Douanier Rousseau. Reste un petit secret à te dévoiler. Un challenge à relever.

Ma première rencontre avec l'art naïf a été un livre que j'ai beaucoup aimé enfant. Les illustrations étaient très largement inspirées des tableaux et de la manière de peindre du Douanier Rousseau : des paysages très plats, des personnages sans expressions, vaguement tristes, des couleurs chatoyantes, une végétation luxuriante...

Ce livre racontait l'histoire de deux enfants au début du 20ème siècle : un garçon et sa soeur. Un cirque débarquait dans leur petite ville et ils récupéraient un petit singe égaré. A un moment de l'histoire, un des deux enfants se faisaient mordre par le singe et c'était la panique. Tout le monde se retrouvait alors chez le pharmacien pour soigner l'enfant. Je ne me souviens plus comment l'histoire se terminait mais j'ai un souvenir très ému de ce livre. Malheureusement, je ne l'ai plus...

Ta mission, si tu es né dans les années 70, sera de m'aider à retrouver le titre de ce livre. Peut-être que toi aussi, tu l'as lu...Ma soeurette ne s'en souvient pas non plus. Allez, je compte sur toi !!! Qu'est-ce-que tu gagnes ??? Je te paye l'apéro tiens !!!

Et si tu passes par Paris, l'exposition se tient jusqu'au 17 juillet alors va rêver au musée d'Orsay...

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 12 mai 2016

Le making off du rose pas tendance...

Alors le catalogue n'a pas été publié, mais il n'empêche que l'on a passé une super journée.

Viens, je t' emmène dans les coulisses d'un shooting photo. Tu peux me croire, c'est du boulot. Car même si tout a été pensé en amont, le jour J, faut encore remonter ses manches et tout installer... 

Backstage 01

 

D'abord le fond ROSE ! Le fameux !!! Avec réglage des lumières et des bonnes âmes poires pour faire la potiche...Ah zut, ce n'est pas moi qui ai ces clichets : non, vous ne me verrez pas prendre la lumière et la réfléchir parfaitement, non-non !!!

Backstage 02

Backstage 03

Backstage 04

Puis dans les coulisses, on s'affaire aussi ! On repasse, on met les silhouettes sur portants, on sort les accessoires...et comme on est des filles, on va toutes jeter un oeil...Moi j'adore les pompes, pas toi ? Si mais je préfère le top bleu, il est trop beau....

Backstage 05

Puis c'est au tour de la mannequin et de la coiffeuse-maquilleuse d'oeuvrer...

Backstage 06

Backstage 07

Et quand on s'aperçoit qu'aucune des chaussures ne vont avec une robe, on improvise avec des rubans...T'as vu ma petite éolienne dans le creux de la main de la mannequin ???

Backstage 08

En attendant, Elodie, assistante photo de Cécile, se fond dans le rose...

Backstage 09

Encore quelques réglages de lumière et c'est parti, on shoote !!!!

Backstage 10

Backstage 11

Bon, tu as remarqué que les photos ne sont pas terribles : normal puisque c'est moi qui les ai prises avec mon p'tit Canon ...Tu le sais que je suis pas photographe. Là c'est du reportage !!!

Backstage 12

Backstage 13

Backstage 14

Backstage 15

Backstage 16

Aaaahhh, voilà la plus belle !!! Elle a droit à son heure de gloire....Même les photographes posent !

Backstage 17

Backstage 18

Deux Elodie sur le plateau : la blonde et la brune. Et toutes les deux ont quelques soucis avec leur tignasse de lionne...

Backstage 19

Backstage 20

Backstage 21

Au fur et à mesure que les photos sont prises, elles apparaissent sur l'écran de l'ordinateur : c'est magique !

Backstage 22

Backstage 23

Backstage 24

Comme tu peux le voir, la photo ça rend gai !!! Parce que tu n'as eu droit qu'à l'image et pas au son...Là, si je te fais les sous-titre, ça donne :

-Elodie elle est lourde ta soeur avec ses photos  Cécile- M'en parle pas...Bon, t'as fini de nous mitrailler comme ça ???  Moi- Faites comme si j'étais pas là   -Elodie Pas si facile, tu nous colle l'objctif sous le nez   -Moi Désolée mais avec lâge, je vois moins bien, du coup faut que je me rapproche...-Cécile Allez, ça suffit ! Va donc faire des photos dans la cuisine !!!Aaaah la famille !!!

Des journées comme ça, j'en redemande ( parce que j'ai un petit côté maso...)!

 

Backstage 25

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 11 mai 2016

Parce que le rose, c'est pas tendance...

 Tu les aimes mes éoliennes, pas vrai ???

Je t'avais dit que je te parlerai de leur petite histoire dès la parution du catalogue pour lequel elles ont vu le jour. Eh bien ça y est, je t'en parle. Parcontre, pas de marque étant donné que le projet n'a pas vu le jour...C'est triste car le résultat est splendide. Mais il est vrai que je ne suis pas objective dans l'affaire puisque c'est ma soeur qui a fait ces magnifiques photos.

Alors je te laisse seul juge....

LOOKBOOK 01

LOOKBOOK 02

LOOKBOOK 03

LOOKBOOK 04

LOOKBOOK 05

LOOKBOOK 06

Pour la petite histoire, le commanditeur a fait marche arrière car il trouvait le fond rose trop rose ! Le rose, tu l'assumes ou tu le quittes... Depuis, avec ma soeur, on rigole bien losque l'on voit toutes les grandes marques de luxe qui communique sur fond...rose pardi !!!

Posté par Marikiki Couture à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 9 mai 2016

Inspiration...#174

Nights in white satin,
Never reaching the end,
Letters Ive written,
Never meaning to send.

Beauty Id always missed
With these eyes before,
Just what the truth is
I cant say anymore.

cause I love you,
Yes, I love you,
Oh, how, I love you.

85

86

87

88

89

90

91

92

93

94

95

96

Alain Bashung - Nights in withe satin

Posté par Marikiki Couture à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,